Regards sur Nouvelle-Aquitaine

 

OpendID




Annuler

Dendrobates leucomelas

Localisation : Venezuela, Guyana, quelques zones frontalières de la Colombie et du Brésil.

Morphologie : Cette espèce, dont la taille varie de 31 mm à 38 mm, à la particularité de ne pas posséder d’omosternum et de tubercule tarsal.

Le morphe nominal a le dessous noir avec quelques points/tâches jaune. Le dessus est jaune/orangé avec des bandes/points noir différents suivant les individus.

Chez cette espèce les femelles sont généralement plus grandes et présentent un aspect plus « rond » que les mâles.

Morphes :
-Puerto Ayacucho / nominal (à bandes),
-Bolívar / spotted (à points),
-Cerro Autana (pattes vertes),
-Guyana.

Biotope : elle vit souvent dans des régions à saison sèche assez marquée. C’est une des seules espèces de dendrobatidés à réellement estiver durant la saison chaude.

Elle a des mœurs principalement terrestres.

Température : de 26°c à 30°c (Les leucomelas sont particulièrement résistantes aux fortes chaleurs. En été la température dans le terrarium des leucomelas peut atteindre 35°C sans que les grenouilles aient réellement l’air d’être gênées).

Hygrométrie : plus de 80 % d’humidité relative, cependant il est intéressant pour les grenouilles de procéder à une petite saison sèche.

Nourriture : Drosophiles grosses et petites, collemboles, micro-grillons, micro teignes, petites bruches…

Reproduction : En terrarium, elles se reproduisent fréquemment et avec un couple mature en saison de reproduction, on peut espérer avoir une ponte tous les 15 à 25 jours.

La ponte a généralement lieu dans un endroit abrité, le mâle chante fort, la femelle prête à pondre pousse alors le mâle par des coups de pattes jusqu’au lieu de ponte choisi.

La ponte mettra une quinzaine de jours avant d’éclore, les têtards seront alors logés individuellement dans de petits pots et nourris avec la nourriture habituelle des têtards de dendrobates. Au bout de deux mois et demi les petites grenouilles commenceront à sortir et seront nourries avec de petites proies telles que des drosophiles (saupoudrées de calcium et vitamines) et des collemboles.

La présence de plusieurs mâles pour une femelle peut favoriser la reproduction chez cette espèce.

Cette espèce ne doit pas être maintenue avec d’autres espèces du genre Dendrobates car hybridable entre elles.

Classification : D. leucomelas fait partie du complexe des tinctorius.

L'absence d'omosternum avait initialement rapproché cette espèce d'O. Histrionica, mais son chant très spécifique et sa manière d'élever les têtards l'ont rapidement différenciée.

Législation :
-Statut CITES : Annexe 2.
-Statut européen : Annexe B.
-Statut IUCN : Préoccupation mineure (LC).

 

0 commentaire

Ajouter un commentaire

Me notifier des nouveaux commentaires :

S'inscrire sans commenter

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 4576022
Consultations des 10 dernières minutes : 12
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 54
Nombre de consultations d'hier : 114
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 43
Visiteurs des 60 dernières minutes : 2
Visiteur(s) récents: 1