Regards sur Nouvelle-Aquitaine

 

 

Maîtriser la Photo HDR

 

HDR: c’est quoi?

  

 

High Dynamic Range Image, le nom peut sembler barbare et son équivalent français serait : image à haute plage dynamique, pas forcément plus explicite. Le HDR est une technique qui émerge dès l'apparition de la photo numérique. Rapidement et malgré les progrès incessants, on se rend compte que les capteurs sont incapables d'enregistrer toutes les informations d'une scène si celle-ci est très contrastée. Impossible donc de capturer à la fois les détails dans les très hautes lumières et dans les très basses. L'idée est donc de prendre plusieurs photos d'une même scène, avec des expositions différentes, puis d'assembler les parties bien exposées de chaque image dans une photo finale ainsi parfaitement exposée.


 

Le matériel nécessaire pour avoir une image HDR.

 

 

Il vous faut un appareil photo numérique capable soit de faire du bracketing, soit disposant du réglage manuel du temps de pose, ce qui est le cas de la majorité des appareils photo numérique actuels.
Un trépied stable est un atout, car le HDR va demander de prendre plusieurs fois la même photo sans trop bouger.
Un logiciel capable d'assembler les photos en vue de l'obtention d'un HDR, pour mon exemple, j’utilise Photoshop CS6 Extended qui permet la fusion HDR  pro.

 

La fusion HDR pro avec Photoshop cs6 Extended

 

La prise de vue.

L'idéal est de prendre vos photos en RAW (format de fichier généré par un apn contennant les information brutes saisie par le capteur), ce format ayant une dynamique plus élevée que le JPEG (acronyme de Joint Photographic Experts Group, format compressé utilisé en photo), et vous permettra de régler votre balance des blancs après si besoin.
Placez votre appareil sur le trépied, ou à défaut, posez-le sur un support, les logiciels permettent un rattrapage de l'alignement dans une certaine mesure, mais il est préférable d'avoir ses photos bien alignées dès la prise de vue.

Choisissez une valeur de sensibilité la plus basse possible, soit 100 ou 200 iso selon la marque de votre APN (terme générique designant les Apareils Photos Numérique), ce réglage permet d'obtenir moins de bruit, et améliore la qualité finale de la photo. Si vous utilisez le bracketing, utilisez le mode 'priorité à l'ouverture', il faut jouer seulement avec la vitesse d'obturation pour régler les expositions, si vous changez la valeur de l'ouverture, la profondeur de champ ne va pas être identique d'une photo à l'autre.
Selon la différence de luminosité de la scène, réglez votre bracketing à -1,0, 1 EV (Exposure Value ou valeur d'exposition, appelée aussi ILindice de luminance) ou à -2,0, 2 EV. En réglage manuel, on fait varier la vitesse autour de la valeur optimale indiquée par votre appareil, par exemple, si votre vitesse est à 1/100s, prenez un cliché à cette vitesse, puis une autre à 1/50s (-1EV), suivie d'une à 1/200s (1EV).Pour avoir une idée des valeurs d'EV à choisir, on peut se servir de la cellule de mesure de l'APN et de la mesure spot en mode manuel. Visez l'endroit le plus lumineux de la scène, puis le plus sombre, tout en gardant un œil sur l'indicateur d'exposition, qui vous indique en EV les différences de luminosité. Si les différences de contraste dépassent la capacité de mesure, augmenter ou baisser votre vitesse d'un ou plusieurs EV.

  

0 commentaire

Ajouter un commentaire

Me notifier des nouveaux commentaires :

S'inscrire sans commenter

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 3772333
Consultations des 10 dernières minutes : 32
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 75
Nombre de consultations d'hier : 71
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 40
Visiteurs des 60 dernières minutes : 5
Visiteur(s) récents: 2