Regards sur Nouvelle-Aquitaine

 

Accueil / Mon terrarium tropical, chaud (23-30°) et humide (70-90%) pour Dendrobates et Ranitomeyas / Mes futures Dendrobates [2]

 

Nom: Dendrobates tinctorius azureus

 

Cette espèce ne se rencontre qu’au sud du Suriname près de la frontière brésilienne dans une zone sèche appelée savane du Sipaliwini (environ 400m d’altitude).C’est dans cet environnement apparemment hostile pour un batracien qu’on trouve les D. azureus, dans quelques îlots de verdure vestiges d’une ancienne forêt pluviale.

Morphologie : cette espèce dont la taille varie de 38mm jusqu’à 45mm présente une étonnante coloration bleue plus ou moins constellée de points noirs.
Les individus que l’on peut voir chez les éleveurs européens présentent généralement un dos et un ventre d’un bleu plus clair que celui des quatre membres. Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’en captivité elles ont tendance à s’éclaircir au fil des générations.
Chez cette espèce le dimorphisme sexuel est visible grâce à la taille plus élevée des femelles, leur aspect plus ‘rond’ et leur « cassure » du dos plus marquée.

Biotope : cette espèce affectionne tout particulièrement les mousses et les rochers bordant les ruisseaux et bien qu’essentiellement terrestres, les azureus sont de bons grimpeurs.

Température : de 22°C à 27 °C.

Hygrométrie : 95 % d’humidité relative.

Nourriture : Drosophiles grosses et petites, collemboles, micro-grillons, micro teignes, petites bruches…

Reproduction : il faudra bien compter 10 mois pour espérer avoir des œufs fécondés (bien entendu, il y aura toujours des plus précoces et des plus lents).
Ponte : en général 5-6 œufs par ponte.
Temps œufs > têtards : environ une quinzaine de jours, ça peut varier.
Temps têtards > grenouillettes : de 78 jours à 3 mois suivant la température et les individus. Peuvent être élevé seuls, dans des grands récipients de 1L.
Nourriture des têtards : 1 à 2 fois par semaine.

Classification : en législation française, c’est encore une espèce à part entière (Dendrobates azureus) alors que la science l’a classée comme un morphe de Dendrobates tinctorius. Actuellement, la détention d’azureus (pour les éleveurs français) n’est pas soumise à « l’arrêté Guyane » et donc aux CDC et AOE. Au contraire, la détention des autres morphes de D. tinctorius sont eux soumis à CDC et AOE, car présent sur le territoire de Guyane.

Législation : 
Pour D. tinctorius :
-Statut CITES : Annexe 2.
-Statut européen : Annexe B.
-Statut IUCN : Préoccupation mineure (LC).

 

0 commentaire

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 3771535
Consultations des 10 dernières minutes : 26
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 29
Nombre de consultations d'hier : 83
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 27
Visiteurs des 60 dernières minutes : 3
Visiteur(s) récents: 1