Regards sur l'Aquitaine

 

 

 

A propos de moi...

 

Droniste amateur pratiquant la prise de vue et vidéo aérienne par amour du paysage, je cherche à obtenir de nouveaux points de vue, et à partager ces images exceptionnelles gratuitement et non à titre commercial. Tout cela bien sur, dans le respect de la législation des drones, de la sécurité et du respect de la vie privée.

 

S’envoler en GoPro Hero4...

 

Quel pied! Piloter sa caméra stabilisée avec une liberté de mouvement autour du sujet quasi totale, voir en temps réel l’image capturée par la GoPro orientée à distance. C’est une révolution dans la prise de vue!

Mais une révolution très encadrée...

Le Phantom 2, sa radiocommande, le moniteur vidéo, la GoPro Hero 4 black installée sur une nacelle de stabilisation 3 axes. Le retour écran permet de gérer le cadrage, mais aussi de connaitre les informations de distance, de hauteur et de niveau de batterie. Une nacelle motorisée sur 3 axes, la Zenmuse H3-3D, stabilise la GoPro Hero 4 Black Edition.

 

La GoPro Hero 4 Black Edition...

 

Je suis certain que beaucoup seront amenés à lire ces lignes pour en savoir plus sur la petite caméra 4K de GoPro.

Mais là, il faut le reconnaitre, le petit boitier à plusieurs arguments en sa faveur:
> Une nacelle dédiée 
à la Zenmuse H3-3D

> Prise de vue en 4K en 30 fps
> Un mode 1080p en120 fps
> Les réglages ProTune: mode flat, netteté, ISO, balance des blancs…

 

La nacelle motorisée 3 axes....

 

Ce qui m’a le plus séduit, c’est avant tout la nacelle DJI. Quel gain de temps de ne pas avoir à stabiliser tous ces rushs en post-production! L’image est quasi parfaite malgré les mouvements du drone. Grâce à la radio commande je peux incliner le tilt de la caméra sur 90°, d’une vue de face à une vue verticale.

 

Le 4K, le slow motion et les réglages ProTune.

 

Comme vous pourrez le constater, les images filmées avec la GoPro sont très bonnes. Sur une journée j’ai testé les différents formats de la caméra: 4K, 2k, 1080p. Je ne suis pas un adepte du “Wide”, le mode grand angle de la GoPro, surtout pour son effet fisheye qui déforme l’image. Après ces tests il s’avère que j’utilise beaucoup le 2.7K (wide) pour mettre en valeur l’étendue d’un paysage. Le 2,7K (Medium) lorsque je veux resserrer un peu mon image sur un sujet. Ce format est donc assez passe-partout: Il permet d’avoir une marge de recadrage au montage, tout en offrant des possibilités des low-motion.
Le 1080p en 30 fps sera privilégié. Pour l’instant sur mes réglages ProTune je reste en capture “flat” pour plus de liberté en post-production, les ISO réglés à 400. Je laisse la netteté élevée, l’image apparaissant un peu molle lorsque je la baisse.

 

Pour conclure...

 

L’image filmée est plutôt bonne, le confort d’utilisation du Phantom2 avec le retour d’image est vraiment top. La qualité est suffisante pour cadrer au mieux les prises de vue. Le pilotage du Phantom2 est vraiment agréable, la machine est très stable, prévisible. J’ai eu l’occasion de tester le “fail-safe” alors que je n’avais plus de batterie; le drone est venu se poser de lui-même au point de départ. La durée des batteries (environ 20mn) est très appréciable. Le seul petit reproche concerne la radiocommande: La molette est un peu violente, difficile d’être précis. 

Concernant la GoPro Hero4 Black Edition, je suis très satisfait des images capturées. Je trouve cependant qu’elle a du mal à gérer les hautes lumières et que l’image est presque trop détaillée, il faudra que je continue mes tests en essayant à nouveau de baisser la netteté dans le mode ProTune. A ce propos, vous trouverez pas mal d’infos sur la capture vidéo sur ce site Internet: http://abekislevitz.com/understanding-video-in-the-hero4.

 

 

Législation:

 

La réglementation autorise ces prises de vues. Respectons-la pour pouvoir continuer à observer la nature sous un autre angle.

 

Ce  que dit la loi : 

 

La loi me donne la possibilité de prise de vues de toutes natures en aéromodélisme  dès lors que celle-ci  est accessoire au vol et que les vues réalisées ne sont pas exploitées à titre commercial. L'aéronef ne doit pas dépasser une altitude de 150 mètres, et rester dans le champ de vision du pilote. Restera prohibé le vol d'engin pilotés à distance en agglomération, au-dessus de rassemblements de personnes (ou d'animaux) ainsi que dans les zones d'exclusion situées à proximité des aéroports et, bien entendu, des centrales nucléaires. Il incombe aussi de respecter la vie privée de chacun. 

 

 

 

 

 

0 commentaire

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 3691068
Consultations des 10 dernières minutes : 84
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 110
Nombre de consultations d'hier : 791
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 46
Visiteurs des 60 dernières minutes : 2
Visiteur(s) récents: 2